Partager

Pourquoi les femmes sont-elles si peu représentées dans le secteur du vin ?

Le 24 février 2021,par Camille Ragot - Actualités

Les préjugés et clichés sur les femmes dans le monde du vin ont la peau dure et chaque siècle a les siens . Au 20e siècle par exemple, les femmes étaient interdites de chai au moment de la fermentation, au prétexte qu'elles faisaient tourner le vin.

Le vin est en effet un mot qui depuis toujours s'accorde plus facilement au masculin qu'au féminin. Il était très difficile en tant que femme, voir impossible il y a encore quelques années, de se faire une place dans ce monde réservé aux hommes. Les choses tendent aujourd'hui à progresser. Le vin devient progressivement une affaire de femmes également.


1) Pourquoi les femmes ont-elles longtemps été exclues du monde du vin ?

  • Le facteur culturel

Tout d'abord, il faut rappeler qu'historiquement, notamment pendant l'Antiquité et le 18e siècle, le vin était une boisson réservé aux hommes et qu'il était formellement interdit aux femmes d'en boire. Cela a contribué à créer des règles qui continuent de sévir et d'alimenter notre inconscient collectif. Par exemple il n'est parfois pas bien vu en société qu'une femme se serve toute seule ou qu'elle demande à être servie.

En effet, dans l'esprit collectif, à la fois chez les hommes et chez les femmes, le personne qui fait le vin ou qui est le plus légitime pour en parler est un homme. Le vin est un sujet d'homme. Christelle Taret, propriétaire des Caves du Parc à Neuilly-sur-Seine explique lors d'une ses interviews que lorsqu'elle a commencé, elle avait embauché un livreur et que les clients qui entraient dans la cave allaient naturellement s'adresser à lui en premier. Et des anecdotes comme celle-ci, il en existe des tonnes.

Enfin, le fait que le vin historiquement soit un monde réservé aux hommes rend les choses encore plus difficiles en terme d'intégration pour les femmes. Dans la mesure où il s'agit d'alcool et d'un monde festif, il peut alors être difficile d'être prise au sérieuse et de faire comprendre à certains hommes que le fait d'être souriante et charmante lors d'une dégustation ou d'un salon relève uniquement du cadre du professionnel.

  • Le facteur physique

Un autre cliché qui perdure est le fait que les métiers autour du vin ne peuvent être assumés que par des hommes. Ces métiers sont vus comme des activités physiques avec le travail dans la vigne et le port de lourdes charges. Certes, il faut être conscient de ce facteur physique mais ce n'est rien d'insurmontable quand on est passionné par son métier.


Les femmes et le secteur du vin


2) Les initiatives pour mettre en lumière les femmes dans le domaine du vin


Aujourd'hui dans le monde du vin, de la vigne au verre, les choses progressent dans le bon sens pour les femmes mais, pas assez vite encore selon certaines.

Selon l'Institut Vin et Société, les femmes représentent en 2019 :

  • une cheffe d'exploitation de vignes sur trois
  • un tiers des œnologues
  • plus de la moitié sont des sommelières
  • un quart des cavistes

Mais parmi les nominés dans les concours internationaux, 10% seulement sont des femmes ! Il y a donc une réelle progression de la représentativité des femmes sur le secteur, mais ces dernières peinent encore à accéder aux reconnaissances les plus hautes.

Aussi, l'arrivée des femmes dans la filière viticole n'est pas nouvelle : on pense par exemple aux veuves champenoises et à la célèbre Veuve Clicquot. Quelques femmes accèdent également aujourd'hui à des postes reconnus. Par exemple, l'OIV (l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) est présidée depuis trois mandats par des femmes. C'est désormais Regina Vanderlinde, chercheuse et enseignante en oenologie, qui en est à la tête.

Pour mettre en avant le travail et le savoir-faire des femmes dans le vin, des initiatives ont vu le jour.

Quelques initiatives inspirantes à suivre de plus près :

  • Women do Wine

l'iniatitive women do wine


Women do Wine est une association internationale de femmes unies par la passion du vin créée en 2017. Aujourd'hui, l'association compte plus de 400 femmes d'univers totalement différents : des journalistes, des vigneronnes, des cavistes, des sommelières, des blogueuses. Elle a pour but de mettre en avant ses femmes étant sous-représentées dans l'univers médiatique du vin, d'enterrer les clichés sexistes de la filière et d'encourager des initiatives féminines au sein du monde du vin.

Les adhérentes participent alors à des tables rondes, des masterClass sur des sujets comme le "harcèlement et le sexisme", "les femmes changent-elles le monde du vin ?" , "pour en finir avec les clichés du vin au féminin" , des dégustations, des conférences, des expositions et des cérémonies de remises de prix.

Pour en savoir plus sur cette initiative et/ou la rejoindre c'est par ici : https://womendowine.com


  • Le cercle Femmes de vin

Créé en 2009 à l'occasion du salon Vinexpo, cette initiative regroupes 10 associations régionales et environ 250 membres. Le but du cercle est de rassembler des femmes du monde du vin pour échanger autour de sujet variés comme des sujets commerciaux, juridiques, techniques et faire entendre leurs voix auprès d'instances politiques.

Les 10 associations sont les suivantes :

Certaines regroupent seulement des vigneronnes et d'autres des femmes de tout le secteur (caviste, oenologue, sommelière, journaliste etc)

Même s'il reste un long chemin à parcourir pour accéder à la parité dans le monde du vin, voir ces femmes se lancer et vivre de leur passion est très inspirant ! Découvrez par exemple le témoignage de la maître caviste et gérante des Caves du Parc Christelle Taret par ici.

Et surtout n'hésitons pas à mettre de l'eau dans notre vin pour entériner une bonne fois pour tous les clichés encore tenaces sur les femmes !


Illustrations de l'article : Arpad Czapp Mnrok9qT Mk / Kelsey Chance sur Unsplash

Camille RagotResponsable Marketing chez Wino
Partager


Améliorez le quotidien
de votre commerce
dès aujourd'hui !