Partager

Est-ce pertinent de devenir Point Relais quand on est commerçant ?

Le 2 août,par Guillaume Kunsch - Gérer son commerce

Avec l'explosion du e-commerce, de plus en plus de vos amis ou confrères commerçants vous en parlent, vous disent de sauter le pas, de tenter l’aventure en vous vantant les mérites de cette activité annexe : devenir relais colis. Quels sont réellement les avantages ? Les inconvénients sont-ils si mineurs ? Éclairage. 



Les acteurs du marché


Actuellement quatre acteurs se partagent le marché : 

  • Kiala, racheté par UPS en 2012, dispose de 4 000 relais en France.
  • Point Relais®, marque de Mondial Relay, compte plus 5 300 Points Relais®.
  • Relais Colis©, issu de La Redoute, rassemble 4 200 commerçants partenaires.
  • PickUp-Services, filiale du groupe La Poste, opérant pour Chronopost avec l’offre Chrono Relais, Colipost/So Colissimo et Exapaq/Ici Relais, comptabilise 7 800 relais.

Quelles sont les conditions d’admission ? 


Chaque acteur a des conditions spécifiques, mais on peut distinguer 3 critères essentiels : 

  • La localisation 

Les points en centre-ville sont privilégiés, idéalement sur une avenue passante. En outre, le commerce doit être facile d’accès aussi bien pour les piétons (transport en commun) que pour les automobilistes (parking).

  • La disponibilité 

Les horaires d’ouverture doivent être assez étendues pour répondre aux contraintes de disponibilité des clients. Dans l’idéal, vous avez une équipe assez grande pour gérer cette activité annexe sans créer de l’attente aussi bien pour vos clients habituels que pour ceux qui viennent récupérer des colis. 

  • L'agencement intérieur 

Le point doit disposer d’un espace de stockage suffisant (à voir avec le réseau), disposant de préférence d’un système de rangement permettant d’identifier rapidement un colis. 


Il faut aussi tenir compte de la durée de recrutement : assez longue, elle peut mettre jusqu’à trois ans. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur les sites des entreprises citées plus haut. 


Quels sont les avantages d'une activité de Point Relais ?


L’avantage principal n’est pas celui auquel on pense en priorité, l'aspect pécuniaire. En effet, pour chaque colis vous ne recevrez qu’entre 30 et 50 centimes (voir plus pour des colis encombrants). L’apport pécuniaire est donc faible (quelques centaines d’euros) et fortement variable. 

Le réel intérêt se trouve dans l’attraction de nouveaux potentiels clients . Selon Jean-­Sébastien Léridon, directeur général de Relais Colis, cela se compte entre 20 et 25 visites par jour. 

L’avantage de devenir Relais colis est donc d’attirer une nouvelle clientèle : charge à vous de les intéresser, les fidéliser et les faire revenir. Et sur ce point, les activités ne sont pas égales : le taux de conversion pour un commerçant alimentaire proposant des faibles tarifs sera beaucoup plus important que pour une boutique vendant des produits onéreux. Selon Relais Colis©, un tabac-presse peut espérer convertir jusqu’à 30 % de clients. 

L'autre avantage de taille est le meilleur référencement de votre boutique sur le Web. En étant Relais colis, vous aurez une meilleure présence et les consommateurs potentiels à proximité pourront vous trouver plus facilement : une bonne façon de faire découvrir votre commerce !

Enfin, devenir relais colis ne vous coûtera rien, vous n’avez pas d'investissements à faire : ce qui fait dire aux leaders du secteur que devenir point relais est sans risque. 


Et les inconvénients ?


Les avantages précédents peuvent vous convaincre de sauter le pas mais vous devez aussi avoir en tête les inconvénients inhérents à cette pratique. 

Les ventes de e-commerce explosent à Noël : votre activité de relais colis sera donc assez intense en cette période. Si votre activité principale est aussi très importante durant les fêtes, demandez-vous si vous serez capable de gérer les deux de manière optimale. De nombreux commerçants évoquent le sur-stockage de colis à certaines périodes de l’année, le nombre de cartons peut doubler ou tripler. Le stockage en magasin doit durer au moins quatorze jours avant d’être réexpédié si le client ne s’est pas manifesté. Sachant que la gestion des stocks est une des clés de votre succès, c’est un point à ne pas négliger. 

Une deuxième source de tension résulte de la gestion simultanée de deux activités différentes. Il vous faudra passer rapidement d’une activité à l’autre et suivre l’avancement des deux : cela représente une charge mentale en plus.  Vous serez amené à devoir réaliser certaines tâches qui peuvent gêner votre activité principale. Par exemple, des clients qui vous appellent pour connaître la localisation de leur colis ou d’autres qui se rendent dans votre magasin alors que vous n’avez pas leur colis. 


Enfin, le processus de vente passant d'une transaction sur le web avec un vendeur puis la récupération de la marchandise par un autre commerçant, sous-traitant du vendeur principal peut créer des ambiguïtés quant aux responsabilités de chacun. Ainsi, le client peut vous juger à tort responsable de la transaction lorsque votre rôle n’est que d’assurer la réception, le stockage et la remise du colis au client final. C’est un point sensible émis par de nombreux commerçants de points relais. 


Pour conclure, devenir point relais peut vous permettre de développer votre chiffre d’affaires si vous proposez des produits à des tarifs peu élevés. Cependant, vous devez être conscient de l’investissement en temps et en énergie que cela représente. Il est préférable de ne pas devenir point relais si vous êtes déjà très occupé par votre activité principale !   

Guillaume KunschCommercial junior chez Wino
Partager


Améliorez le quotidien
de votre commerce
dès aujourd'hui !